Notice: Undefined index: wp_db_temp_dir in /home/salevapi/www/wordpress/wp-content/plugins/wp-db-backup/wp-db-backup.php on line 112

Deprecated: Function create_function() is deprecated in /home/salevapi/www/wordpress/wp-content/themes/annarita/functions.php on line 409
Archive » 2013 » mai

Samedi 25 Mai conférence de Mr TARDIEU

Conférence de Mr TARDIEU le résumé du cours : Rucher_Ecole_sans_photo Mr TARDIEU

Bonjour,

je transfert le message de Michel car il n’est pas accepté par la liste

apiculture, n’étant pas inscrit !

Mr Michel TARDIEU

Mr Michel TARDIEU

Pierre

Le 2013-05-26 06:38, michel Tardieu a écrit :

merci à tous pour votre accueil

en espérant que la journée vous aura donnez le virus de l’apiculture

Michel Tardieu

 

 

 

En fin de message, le lien pour récupération de mes photos de cette journée sympa.

Le repas

Le repas

présents: 25 personnes,

au repas: 24 avec Michel

2 absents inscrits au repas ne sont pas venus.

3 inscrits fantômes avec le repas.

Très convivial !

Très convivial !

Le repas a satisfait tous les participants.

 

 

Très très convivial !

Très très convivial !

PS : avec ce temps hivernal, nous ne sommes pas allé aux ruches. nous avons passé une très bonne journée en compagnie de Michel,

Des élèves très attentif(ve)s

Des élèves très attentif(ve)s

très convivial bien à l’aise et clair, sachant parler à un public de plus de 3 personnes !L’exposé est très complet et bien illustré. RAPPEL : Le document pdf est en début d’article

Pour accéder aux photos , cliquez  ‘LA‘ si vous ne pouvez pas dezipper…

Pierre

 

 


Samedi 18 Mai à Moussy

Avec Mmes Michelet, Bovagne et les élèves…

Après nous être occupé des colonies du rucher école, et notamment de l’essaim récupéré par Mme Toullec et Mr Chambet, puis celui offert par Mr Pernet-Coudrier (Nous les remercions bien sincèrement) la journée c’est annoncée riche en événement :

SURPRISE… SURPRISE …

 photo 12

Après une parfaite synchronisation du temps (nous avions réservé un peu de soleil entre14 et 17h…) L’essaimage prévu à 16 h 30 est arrivé avec 15 minutes d’avance !!!

Mais nous ne lui en avons pas tenu rigueur et l’avons prié de nous attendre bien sagement !

Il s’agit d’un essaim secondaire, un peu volage avec une jeune reine vierge, et au lieu de venir s’installer directement dans notre ruchette piège, il a préféré s’installer au faite du toit du rucher école !

 

Bref, André avait prévu cette facétie et a pris la situation en main, car il ne se sépare jamais de sa fidèle échelle en cette période d’essaimage !

photo 9Récupération de l’essaim qui sera installé dans une ruche orpheline du rucher école …

 

André en pleine action : Un exemple de pratique apicole à ‘grande échelle’…

 

PS : plus modestement , admirez également avec quelle maîtrise et facilité je maintiens l’échelle !

 


La Russie avertit Obama: une guerre globale sur la disparition des abeilles menace

MEDIAPART :

ku-xlarge.jpg

 

Les minutes alarmantes de la rencontre de la semaine passée entre le président Vladimir Poutine et le secrétaire d’état US John Kerry révèlent « l’extrême outrage » du dirigeant russe concernant la protection, par le régime Obama, des géants de l’agrochimie Syngenta et Monsanto face à une « apocalypse des abeilles » dont le Kremlin avertit qu’elle « mènera très certainement » à une guerre mondiale.

lire la suite : ===> cliquer ‘ICI« 


Samedi 25 mai 9 h 00 à 17 h 00 salle Cécile Bocquet.

Monsieur Michel TARDIEU, formateur à la FNOSAD, sera prochainement en Haute-Savoie.

Il animera un cours de 9 h 00 à 17 h 00 le samedi 25 mai.

Le thème est la formation apicole aux débutant(e)s (formation théorique et manipulations).

Pour ceux qui le désirent, un repas au restaurant est prévu pour 14 euros, à la charge des participants.

Attention, le nombre de participants est limité à 50 personnes, pour vous inscrire : dodle.abeille-du-saleve

PROGRAMME DE LA JOURNÉE

1  le matin en salle : la présentation de l’abeille

  • organisme,
  • castes,
  • le matériel de base,
  • la ruche,
  • les modèles de ruches,
  • le calendrier de travail,
  • les réglementations : déclaration, assurance, registre d’élevage,

2  l’après midi : sur le rucher (Moussy ou Arthaz)

  • approche d’une ruche et son ouverture,
  • manipulations des cadres,
  • petite approche sanitaire,
  • ….

Bien entendu la météo peut nous obliger à modifier le programme.

S’ il y a des points particuliers que vous souhaitez que j’aborde ne pas hésiter à me le dire,

Préparez vos questions.

Michel TARDIEU

 


États-Unis : près d’un tiers des colonies d’abeilles décimées au cours de l’hiver 2012-2013

Planète

Près d’un tiers des colonies d’abeilles ont péri cet hiver

Près d’un tiers des colonies d’abeilles aux États-Unis ont été décimées au cours de l’hiver 2012-2013, sans qu’une raison particulière ait pu être dégagée, selon une étude réalisée par le ministère de l’agriculture américain (USDA) et des associations professionnelles, publiée mardi 7 mai.

 

La population d’abeilles a décliné de 31,1 % l’hiver dernier, selon les résultats préliminaires d’une enquête réalisée auprès de plus de 6 200 producteurs d’abeilles aux Etats-Unis par l’USDA, en collaboration avec l’association AIA (Apiary Inspectors of America) et Bee Informed Partnership.

 

CAUSES MULTIPLES DE SURMORTALITÉ

suite de l’article : cliquer sur l’image ci-dessous…

Les abeilles connaissent depuis plusieurs années des taux de mortalité anormaux aux Etats-Unis.


Article paru dans l’édition du 02.05.13 DU MONDE

Ci-joint article du monde concernant l’interdiction de 3 pesticides par Bruxelles.

Bruxelles va suspendre pour deux ans trois insecticides tueurs d’abeilles
Article paru dans l’édition du 02.05.13
Les apiculteurs sortent vainqueurs de quinze ans de lutte contre les firmes agrochimiques
e vote s’est déroulé dans un contexte de vive tension, entre lobbying intense des firmes
agrochimiques et forte mobilisation du secteur apicole. Après quinze ans de luttes, c’est ce
dernier qui a eu gain de cause. La Commission européenne a annoncé, lundi 29 avril, qu’elle devrait
suspendre pour deux ans, à compter du 1er décembre, l’utilisation de trois insecticides sur quatre
grandes cultures (maïs, colza, tournesol et coton). Une première mondiale.
Les trois molécules – imidaclopride, thiaméthoxame et clothianidine – appartiennent à la famille des
néonicotinoïdes, insecticides parmi les plus utilisés au monde, tels le Cruiser ou le Gaucho. Depuis
de nombreuses années, ils sont mis en cause pour leur rôle dans le déclin des abeilles et des insectes
pollinisateurs (bourdons, papillons, abeilles solitaires, etc.).
L’annonce de Bruxelles fait suite à un vote du Comité permanent de la santé animale et de la chaîne
alimentaire sur la proposition de la Commission de bannir provisoirement les trois produits. Quinze
Etats membres se sont prononcés favorablement, dont la France et l’Allemagne, quatre se sont
abstenus et huit ont voté contre, dont l’Italie et le Royaume-Uni.
Le projet de suspension a été âprement combattu par Londres. Dans une lettre adressée à Syngenta –
qui commercialise des produits à base de thiaméthoxame -, révélée dimanche par l’hebdomadaire
The Observer, le ministre britannique de l’environnement, Owen Paterson, explique avoir été « très
actif » dans son opposition au moratoire proposé par Bruxelles. Et ajoute : « Nos efforts
continueront et s’intensifieront dans les prochains jours. » L’Allemagne, au contraire, a fini par
basculer en imposant toutefois à Bruxelles que les tests soient poursuivis sur les trois substances.
Comme une majorité d’Etats membres, Berlin avait voté en première instance, le 15 mars, contre le
moratoire. Avant de changer d’opinion en appel, dans le vote du 29 avril.
« Bien qu’une majorité des Etats membres soutienne désormais notre proposition, la majorité
qualifiée nécessaire n’a pas été atteinte, a cependant déclaré le commissaire européen à la santé des
consommateurs, Tonio Borg. La décision incombe désormais à la Commission. Du fait que notre
proposition est fondée sur un certain nombre de risques pour la santé des abeilles identifiés par
l’Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA), la Commission avancera avec ce texte dans
les prochaines semaines. »
L’EFSA a rendu, en janvier, une évaluation des risques présentés par les trois molécules pour les
abeilles. Ses conclusions sont sans surprise défavorables aux agrochimistes. Fin 2003, le Comité
scientifique et technique de l’étude multifactorielle des troubles des abeilles (CST), mis en place par
le ministère français de l’agriculture, avait déjà rendu une expertise très négative sur l’imidaclopride.
Cette fois, l’expertise européenne a été l’objet d’intenses pressions. Plusieurs courriers adressés par
Syngenta à la direction générale de l’EFSA, rendus publics par l’organisation non gouvernementale
Corporate Europe Observatory (CEO), montrent que l’agrochimiste suisse a exigé, en vain, des
amendements à la position de l’EFSA, allant jusqu’à menacer certains de ses responsables de
poursuites : « Nous vous demandons de confirmer formellement que vous rectifierez le communiqué
d’ici 11 heures, écrivent des cadres de Syngenta à une responsable de l’EFSA, le 15 janvier. Sinon,
vous comprendrez que nous considérions des options légales. »
De l’autre côté, une mobilisation considérable a été organisée par les syndicats apicoles, ainsi que
des mouvements écologistes comme Greenpeace ou Pesticide Action Network. L’ONG Avaaz se
targue, elle, d’avoir obtenu plus de deux millions et demi de signatures pour l’interdiction des
néonicotinoïdes. Mais en dépit de la satisfaction des associations, certains chercheurs appellent à la
prudence. « Le moratoire partiel proposé est un bon début mais nous ne devons pas attendre qu’il
résolve tous les problèmes rencontrés par les abeilles, dit le biologiste David Goulson (université
du Sussex, Royaume-Uni). Cela prendrait plusieurs années avant que les néonicotinoïdes ne
disparaissent de nos sols, et ce même si le moratoire était total. » Ce qui n’est pas le cas : pour
certaines cultures et dans certaines conditions, ils continueront à être utilisés.
Stéphane Foucart


L’Europe vient d’interdire les pesticides tueurs d’abeilles

Chers formidables membres d’Avaaz,

Nous avons gagné! L’Europe vient d’interdire les pesticides tueurs d’abeilles! Les grandes firmes telles que Bayer ont joué tous leurs atouts, mais le pouvoir citoyen, la science et l’éthique politique ont pris le dessus!

Die-in d’Avaaz, Allemagne
« Die in » au siège de Bayer, à Cologne

Vanessa Amaral-Rogers, de l’association pour la préservation des insectes Buglife, a déclaré:

“Le vote a été serré, mais grâce à l’immense mobilisation des membres d’Avaaz, des apiculteurs et d’autres défenseurs des abeilles, nous avons gagné. Je suis certaine que nos milliers d’appels, nos e-mails aux ministres, nos actions à Londres, à Bruxelles ou à Cologne et l’immense pétition ayant rassemblé plus de 2,6 millions de signatures ont été décisifs. Merci à Avaaz et merci à toutes celles et ceux qui ont travaillé dur pour sauver les abeilles!”

Les abeilles pollinisent deux tiers de nos aliments. Quand les scientifiques ont averti que ces petits insectes étaient sur le point de disparaître en silence, Avaaz s’est mobilisée et nous n’avons pas cessé de nous battre jusqu’à la victoire finale. Notre victoire cette semaine est le résultat de deux ans de travail: nous avons envoyé des milliers de messages aux ministres, organisé des actions médiatiques avec les apiculteurs, financé des sondages et bien plus encore. Voici comment nous avons remporté cette victoire:

    • Pression sur la France. En janvier 2011, 1 million de personnes signent notre appel à la France afin qu’elle maintienne son interdiction des pesticides néonicotinoïdes. Les membres d’Avaaz et les apiculteurs rencontrent le ministre de l’Agriculture et envahissent les ondes pour l’obliger à tenir tête au lobbying des grandes multinationales en maintenant l’interdiction des néonicotinoïdes — envoyant ainsi un message fort aux autres pays européens.
Bernie à Bruxelles
Bernie, notre immense abeille gonflable, remet les 2,6 millions de signatures de notre pétition à l’UE à Bruxelles.
    • Résister contre les multinationales toutes puissantes. Bayer a affronté Avaaz et ses alliés, qui ont manifesté lors de ses 3 dernières réunions annuelles. Les cadres dirigeants et les actionnaires du géant des pesticides ont été accueillis dans leurs locaux par des apiculteurs, un bourdonnement sonore et d’immenses banderoles avec notre appel, signé par plus d’1 million de personnes les invitant à suspendre l’utilisation des néonicotinoides tant que les scientifiques n’auront pas évalué leur effet sur les abeilles. Avaaz parvient même faire une présentation durant cette réunion, mais Bayer dit “non”.

 

    • La science avant tout. En janvier, l’Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA) estime que trois pesticides posent des risques inacceptables pour les abeilles. Nous saisissons cette occasion pour amener les responsables politiques européens à écouter les experts. Notre pétition rassemble rapidement 2 millions de signatures. Après de nombreux entretiens avec les décisionnaires européens, Avaaz remet cet appel au QG de l’UE à Bruxelles. Ce même jour, la Commission propose une interdiction d’une durée de 2 ans!

 

Manifestation des apiculteurs
Les apiculteurs remettent notre pétition au 10 Downing Street
    • Saisir les opportunités. En février et mars, la bataille pour les abeilles s’intensifie. Dans toute l’UE, les membres d’Avaaz sont sur les starting-blocks tandis que les 27 décident du sort de la proposition. Lorsque les poids-lourds que sont le Royaume-Uni et l’Allemagne annoncent qu’ils s’y opposeront, Avaaz publie des sondages d’opinion montrant que l’immense majorité des Britanniques et des Allemands sont en faveur de l’interdiction. Les membres d’Avaaz envoient alors près d’un demi-million d’e-mails aux ministres de l’Agriculture européens. Apparemment plus effrayé par la voix de ses propres citoyens que par les pressions des lobbyistes de l’industrie chimique, le ministre britannique Owen Paterson dénonce une “cyberattaque”; mais les journalistes ne sont pas dupes et soutiennent notre campagne! Entre alors en scène Bernie, notre abeille gonflable de 6 mètres de haut, qui remet notre pétition à Bruxelles lors d’ une mise en scène médiatique avant la dernière phase de négociations. Cette mobilisation aurait suscité l’intérêt du ministre espagnol, qui regarde de plus près les rapports d’experts et revient sur sa position. Las, nous n’obtenons pas encore la majorité nécessaire pour obtenir une interdiction des pesticides.

 

Bernie dans le journal The Independent
Bernie l’abeille dans le journal The Independent
  • Enfin le feu vert! En avril, la proposition de loi est renvoyée en comité d’appel. Pour nous, il s’agit d’une vraie lueur d’espoir. Dans cette dernière ligne droite, Avaaz s’associe à différents groupes tels que la Environmental Justice Foundation, les Amis de la Terre ou le Pesticides Action Network, des apiculteurs et de célèbres stylistes amoureux des abeilles pour organiser une action devant le Parlement britannique. En Allemagne, des apiculteurs lancent leur propre pétition Avaaz adressée à leurs ministres. En à peine 2 jours, elle rassemble plus de 150 000 signatures. Elle est remise à Cologne quelques jours plus tard. Les appels téléphoniques continuent de submerger les ministères européens et Avaaz contrecarre un amendement délétère proposé par la Hongrie en renvoyant Bernie à Bruxelles. Les fabricants de pesticides achètent des espaces publicitaires dans l’aéroport par lequel arrivent les responsables politiques et env ahissent les ondes pour proposer des solutions telles que le recours aux plantes sauvages. Mais leur plan de communication tombe à l’eau: d’abord la Bulgarie, puis le pays décisif, l’Allemagne changent de position. Cette semaine, nous remportons enfin notre grande victoire: plus de la moitié des pays européens votent pour l’interdiction!

Cette victoire est le fruit d’une longue bataille, qui n’aurait pas été remportée sans les scientifiques, les experts, les responsables politiques à notre écoute, les apiculteurs et nos partenaires de campagne. Nous pouvons être fiers de ce que nous avons accompli ensemble.

L’un des grands défenseurs des abeilles, Paul de Zylva, responsable de la section pesticides et pollinisateurs des Amis de la Terre, a déclaré:

« Merci aux millions de membres d’Avaaz qui se sont mobilisés en ligne et dans la rue. La pétition d’Avaaz et ses campagnes créatives ont sans aucun doute fait pencher la balance avec notre concours et celui d’autres ONG. »

Il est temps de célébrer cette victoire en faveur de l’une des créatures les plus précieuses de la Terre. Mais l’interdiction de l’UE est pour l’instant limitée à 2 ans, en attendant d’autres évaluations. Et dans le monde entier, la survie des abeilles reste menacée par les pesticides qui les affaiblissent et les désorientent, ainsi que par la disparition de leur habitat naturel, détruit par l’industrialisation des espaces agricoles. En Europe et sur toute la planète, il nous reste encore beaucoup de travail pour que seule la science guide nos politiques agricoles et environnementales. Et c’est notre communauté qui parviendra à relever ce défi. 🙂

Avec joie,

Ricken, Iain, Joseph, Emily, Alex, Michelle, Aldine, Julien, Anne, Christoph et toute l’équipe d’Avaaz

PS: Continuons le combat! Faites un petit don pour soutenir nos campagnes réactives et créatives sur les questions qui nous touchent tous: https://secure.avaaz.org/fr/bees_victory/?rba13

P.PS: Comme la pétition des apiculteurs allemands, nombreuses sont les campagnes lancées par des membres, seuls ou en groupe. Cliquez ici pour découvrir à quel point il est simple de lancer la vôtre dès maintenant : http://www.avaaz.org/fr/petition/start_a_petition/?rba13

POUR ALLER PLUS LOIN

La bataille des abeilles et le rôle joué par Avaaz ont fait l’objet de centaines d’articles. En voici une sélection:

Les pesticides interdits pour mettre fin au massacre des abeilles (Presseurop)
http://www.presseurop.eu/fr/content/article/3735871-les-pesticides-interdits-pour-mettre-fin-au-massacre-des-abeilles

UE : trois tueurs d’abeilles sur la sellette (Arte)
http://www.arte.tv/fr/ue-trois-tueurs-d-abeilles-sur-la-sellette/7482928.html

Pesticides tueurs : la victoire des abeilles (Europe 1)
http://www.europe1.fr/Environnement/Pesticides-tueurs-la-victoire-des-abeilles-1500057/

Bruxelles va suspendre pour deux ans trois insecticides tueurs d’abeilles (Le Monde)
http://www.lemonde.fr/planete/article/2013/04/30/bruxelles-va-suspendre-pour-deux-ans-trois-insecticides-tueurs-d-abeilles_3168737_3244.html

L’EFSA identifie les risques associés aux néonicotinoïdes pour les abeilles (EFSA)
http://www.efsa.europa.eu/fr/press/news/130116.htm?utm_source=homepage&utm_medium=infocus&utm_campaign=beehealth

Une pétition pour sauver les abeilles (en 2011, Le Journal de l’Environnement)
http://www.journaldelenvironnement.net/article/une-petition-pour-sauver-les-abeilles,21682